spiruline

Spiruline
Le guide complet
Bienfaits, Propriétés, Posologie.

Micro-algue se développant dans les mers intertropicales chaudes, saumâtres, riches en carbonates et peu profondes, la spiruline est une bactérie au petit nom latin et scientifique très mélodieux : Arthrospira platensis. Mais cette bactérie ne se contente pas d’avoir un nom enchanteur, elle est aussi un superaliment regorgeant de nutriments à qui l’on prête des pouvoirs et des vertus quasi magiques ! Et croyez-nous elle a plus d‘un tour dans son sac :  observée au microscope, elle prend la forme d’une petite spirale à 7 tours. Alors abracadabra ! Entrons dans les secrets de cette « algue bleue » aux multiples visages qui malgré sa tonicité et son air pimpant peut s’enorgueillir d’avoir de la bouteille (même si elle se vend parfois en flacon !).

Genèse :

Il était une fois la Terre, il y a de cela 3,5 milliards d’années. Elle n’a qu’un milliard d’années, cette jeunette mais elle est déjà le témoin d’un miracle extraordinaire dont notre petite algue bleue, n’est pas étrangère. Car si le ciel bleu, l’ozone et l’oxygène sont là au-dessus de vos têtes, c’est bien grâce à la spiruline, une cyanobactérie et à toutes ses copines bactéries présentes à cette époque reculée, que cela a été possible. Et comment ont-elles fait avec leurs petits bras musclés qu’elles n’ont pas pour faire naître le ciel bleu ? Transformant le gaz carbonique en matière organique, et grâce à l’énergie lumineuse, elles ont enrichi l’atmosphère en oxygène, puis permis la formation d’ozone dans un procédé qui s’appelle la photosynthèse. Elle le mérite bien sa photo, notre spirale-star car elle a réussi mieux que les dinosaures et malgré sa petite taille (1/2 millimètre de longueur) à traverser le temps. Petite créature primitive elle s’est multipliée à travers les âges dans des lacs salés de régions chaudes pour que diverses civilisations bénéficient de ses bienfaits et vous aussi aujourd’hui.

comment consommer la spiruline

De l’or ou de la spiruline ?

Montezuma, empereur gourmet des Aztèques appréciait par-dessus-tout le poisson. Mais par malheur, Thiri…et Maxim… ne livraient pas encore dans son palace situé à près de 300 kilomètres du Golfe du Mexique. Comment se procurer alors le poisson frais dont il aimait se délecter ? Il confia cette tâche à des athlètes capables de courir des centaines de kilomètres. Mais comment ces coureurs de marathon pouvait-ils être si endurants sur de si longues distances en ne faisant qu’une petite sieste ? Vous l’avez bien sûr deviné, pour se doper, ils consommaient notre vedette du jour, Miss Caroline, la spiruline. Nos livreurs marathoniens et autres coureurs de poissons la mélangeaient avec un peu d’eau sur le bord du chemin. Ce sont les conquérants du Nouveau-Monde, à la recherche d’or et de richesses, qui en accostant au Mexique découvrirent le secret de cette force surhumaine. Sur les marchés, au milieu des fruits, de la viande et des animaux, les Aztèques vendaient des sortes de petits gâteaux de « purée » bleue nommée le tecuitlatl. Extraite du lac Texcoco, la spiruline aztèque (mais pas à steak) se dégustait sous forme de petits biscuits accompagnée de céréales et d’une sauce à la tomate et aux poivrons ! Les conquistadors aveuglés par l’or ne virent même pas que cette petite algue recélait plus d’un trésor et repartirent sur leurs navires sans or et sans spiruline !

La ruée vers l’or bleu

Au milieu des sixties, un botaniste à la recherche de produits végétaux hors du commun sillonnait les marchés indigènes quand son attention fut attirée par des galettes bleu-vert à base de plantes. Identifiée, analysée, la spiruline révéla au XXème siècle sa richesse en nutriments et provoqua aux Etats-Unis une véritable ruée vers l’or bleu et un bouleversement des habitudes alimentaires.

Mais qu’est-ce qu’il y a l’interieur

Une chose est sûre ; la spiruline est aussi belle à l’extérieur qu’à l’intérieur ! Et ce qui ne gâche rien c’est que tout en elle est NATUREL ! Caroline a tellement de qualités que l’on a du mal à savoir par laquelle commencer ! Jetons-nous à l’eau où elle se multiplie et détaillons ses richesses. Elle contient :

• Des protéines facilement assimilables regorgeant d’acides aminés essentiels et non essentiels.
• Du fer hautement assimilable, du phosphore et magnésium
• Des vitamines : vitamine E, B1, B2 et B3
• Des pigments qui lui valent son nom d’algue arc en ciel : bêta-carotène, chlorophylle (vert), phycocyanine (bleu), caroténoïdes (jaune, rose, orange)
• De l’acide gamma linolénique (AGL), un acide gras essentiel jouant un rôle clé au niveau de la régulation des mécanismes cellulaires. Quasiment introuvables dans l’alimentation moderne, ces molécules indispensables se trouvent dans le lait maternel et certaines huiles (huile de bourrache et d’onagre).
• Des d’oligoéléments, des enzymes et des pigments.
Toutes ces bonnes choses qui prises séparément auraient un effet moindre forment au sein de la spiruline, un cocktail synergique détonnant.

LA SPIRULINE BIO : AVIS D’EXPERT

L’avis d’un docteur : Médecin généraliste spécialisé en nutrithérapie exerçant aujourd’hui en Loire-Atlantique le Dr. Jean Dupire ne porte pas bien son nom car il promeut le meilleur dans le domaine de la santé, en proposant des plans nutritionnels et médicaux basés notamment sur des régimes « spiruline-poisson ».  Auteur de plusieurs livres dont un sur la spiruline, il est un fervent adepte de sa consommation régulière et a mis en œuvre une méthode permettant de lutter contre la malnutrition sur le continent africain.
L’avis d’un nutritionniste : Nicolas Aubineau, diététicien Nutritionniste du sport et en clinique affirme sur son site dédié à la diététique, que la haute teneur en fer, en zinc et en vitamine B12 de la spiruline est intéressante pour les athlètes suivant des régimes végétariens. Elle permettrait aux sportifs de bénéficier d’un complément en fer qui faciliterait le transport de l’oxygène des poumons jusqu’aux cellules et leur éviterait des anémies. Il la conseille aussi pour augmenter les défenses immunitaires et pour redonner naturellement du tonus et de la vitalité aux convalescents, aux personnes souffrant de troubles de l’alimentation et aux personnes âgées !

Spiruline : effet secondaire ? Danger ?

La prise régulière de la spiruline est vraiment sans danger à condition de respecter certaines recommandations qui vont de soi.

chi va piano va sano

Puisqu’elle a un effet détoxifiant sur l’organisme, il est conseillé de débuter sa consommation de façon progressive. Ce n’est pas en avalant un flacon complet que vous allez retrouver votre jeunesse en 1 journée ! Evitez quand même d’en prendre le soir, car son pouvoir stimulant pourrait vous faire compter les moutons pendant quelques heures !  Il est bon de commencer par de petites doses que l’on augmentera progressivement. Si vous exagérez sur les quantités au début de votre diète (qui ne devrait pas durer plus de 3 semaines), ne vous attendez pas à la jouvence, mais plutôt à d’éventuelles migraines, des troubles du transit (diarrhées, constipation, selles noire ou vertes), douleurs abdominales, sentiment de fatigue et parfois des réactions cutanées (apparition de points rouges). Ces petits désagréments se produisent en général au début du traitement et s’estompent au bout de quelques jours.

Made in where ?

Si la spiruline n’est pas potentiellement dangereuse, il est cependant important de vérifier sa provenance. Il faut s’assurer qu’elle n’a pas été cultivée dans des zones de cultures polluées et dans des eaux où d’autres algues neurotoxiques auraient pu se mêler à notre inoffensive algue. Choisir une marque Bio peut être une solution écartant ces risques.

Spiruline : contre indication

Un autre expert, le Dr Jean-Louis Vidalo, lui aussi auteur d’un livre sur la spiruline affirme « que la spiruline n’a pas de contre-indications à condition qu’elle soit de bonne qualité ». La prise de Caroline (qui ne fait pas de judo) est même recommandée aux sujets immunodéficients et aux personnes âgées (qui se mettront aux prises de judo !).
Les femmes enceintes ou allaitant peuvent utiliser la spiruline (avec accord de leur médecin et/ ou gynécologue) comme complément alimentaire où elles puiseront des nutriments qui les aideront à « fabriquer » un beau bébé. D’ailleurs si c’est une fille, le beau bébé devrait s’appeler Caroline ! Et rassurez-vous, il ne sera ni vert ni bleu !
Il semblerait qu’il n’y ait que 2 cas extrêmes où la consommation de la spiruline soit déconseillée. Les personnes suivant un traitement de chimiothérapie éviteront d’en prendre, car sa richesse en antioxydants pourrait protéger les cellules cancéreuses de la destruction et faire échouer le traitement et les sujets souffrant de phénylcétonurie, car elle contient de la phénylalanine qui est déjà en trop grosse quantité dans leur organisme. Les individus allergiques aux algues s’abstiendront aussi de la consommer !
La spiruline n’a aucune interaction connue avec des plantes et des médicaments.

Spiruline : Bienfaits

Des bienfaits en veux-tu en voilà…Elle est bonne cette spiruline. Tellement bonne qu’elle fait du bien de la tête aux pieds…Alors commençons par la tête (alouette !)

Bienfaits de la spiruline sur les Cheveux

Quel est le point commun entre Papy Georges dont le crâne risque de bientôt servir de piste d’atterrissage à mouches, Tante Berthe qui retrouve ses cheveux dans la soupe, Jeanne l’apprentie top model qui pleure parce que sa chevelure est terne et ses tifs cassants, Dylan l’adolescent en plein remue-ménage hormonal qui a les cheveux pleins de pellicules à longueur d’année et le cousin Germain qui zozote à tout va ? Vous donnez votre langue au chat ? Ils ont tous un problème de cheveux et voudraient bien trouver une solution. La spiruline leur veut du bien !

Riche en protéines, en fer et en bêta-carotène, des éléments indispensables à la bonne santé des cheveux, la spiruline est largement préconisée pour favoriser la pousse des cheveux (de papy Georges), et pour les renforcer (c’est Jeanne et son press-book qui vont être contents). Quant à Tante Berthe qui ne sait plus quoi faire avec son alopécie, elle va pouvoir lutter contre une future calvitie en consommant de la spiruline. Toutes les protéines contenues dans la spiruline, facilitent la synthétisation de la kératine et gardent les cheveux en bonne santé. En usage externe (masques de soin capillaire, ou complément des shampoings et après-shampoings), Caroline, notre spiruline en poudre à qui il ne manque que la parole fait presqu’aussi bien que Franck Provost dans ses publicités ! Elle assure volume, brillance, vitalité et douceur à la chevelure avec ou sans flashes. D’ailleurs en parlant de photo, que va bien pouvoir faire notre spiruline pour les pellicules de Dylan ? Eh bien, grâce à la présence d’antioxydant, elle va avoir une bonne action antipelliculaire.

Il n’y a que pour le p’tit cousin Germain qui a un cheveu sur la langue que la spiruline est démunie !

Bienfaits de la spiruline pour la Musculation et le sport

Les athlètes aztèques ne s’étaient pas trompés lorsqu’ils mangeaient de la spiruline dans leur course de plus de 200 kilomètres pour rapporter du poisson frais à leur empereur. Elle booste les sportifs en tout genre !

Améliore l’endurance et la résistance

Ça marche pour les marcheurs, les coureurs et d’autres si AFFINITES !

Les sportifs d’aujourd’hui n’ont pas d’empereur à contenter, mais qu’ils soient amateurs ou professionnels, ils pourront puiser dans les composants de la spiruline pour y trouver toutes les forces dont ils ont besoin pour les accompagner tout au long de leurs exploits.

Acides aminés pour sportifs animés

Des recherches sérieuses ont prouvé que certains acides aminés présents dans la spiruline étaient capables de limiter et retarder la fatigue pendant l’effort mais aussi d’améliorer les performances et de raccourcir le temps de récupération. A cause d’une baisse du taux de glutamine, les efforts de longues durées engendreraient des risques de défaillance immunitaire chez les athlètes. En consommant de la spiruline, ils s’assureront une supplémentation d’acides aminés qui restaureront leur fonction immunitaire. C’est le coup de fouet !… Sans les douleurs du fouet ! Le fer (dont la quantité présente dans la spiruline est 40 fois supérieure à celle des épinards) apportera de l’énergie, la vitamine B9 facilitant sa fixation. Cela signifie plus de résistance et d’endurance dans les efforts. A se demander si la purée verte qu’ingurgitait Popeye n’était pas plutôt de la spiruline ? Et ce n’est même pas du dopage !

Alléger les douleurs musculaires

Elle fait le poids, Caroline !

Les acides aminés sont aussi nécessaires à la fabrication des muscles et à leur “réparation”. Les protéines assimilables contenues dans la spiruline représentent plus de 50 % de son poids (alors qu’en moyenne c’est 20% pour le bœuf et 13% pour les œufs). Cela signifie que dans 100 g d’algue, il y aura 50 à 60 g de protéines. Les amateurs de sports d’endurance (aviron, vélo, course, roller, ski de fond…), puiseront dans la spiruline de quoi réparer les microlésions de leurs fibres musculaires et compenser les pertes en acides aminés. Le calcium et le magnésium diminueront les crampes musculaires et optimiseront le métabolisme.

Présente de 80 à 260 mg pour 100 g, la vitamine A (sous forme de caroténoïdes) donnera une meilleure vision nocturne aux sportifs noctambules (sports automobiles etc..) et aidera aussi au renouvellement cellulaire et tissulaire.

Une supplémentation en spiruline assurera un niveau optimal d’antioxydants et permettra aux sportifs de faire preuve d’une meilleure récupération. A ceux qui prendront Caroline (en tout bien tout honneur) à titre préventif, elle donnera la capacité de repousser leurs limites physiques.

Aide à garder ou à retrouver la forme

C’est bien sympathique de courir après le bonheur, mais quand on l’a attrapé, il faut pouvoir récupérer mentalement et physiquement. Après les efforts, on se sent « tout mou ». La spiruline aura alors un effet dynamisant et sera à la base d’un retour de la vitalité. Le fer est l’un des carburants fondamentaux du corps humain, et les sportifs qui en perdent près d’un mg par litre de transpiration en ont besoin pour garder la forme.

Notre petite « Caroline chérie », ne fait pas de cinéma contrairement à celle de Richard Pottier mais regorge de composants régénérateurs qui aideront l’utilisateur à retrouver la forme au plus vite.

Avec sa forte concentration de calcium, de magnésium, de vitamines B et de phosphore, l’algue verte fortifiera les nerfs et par ricochet procurera détente psychique et intellectuelle.

Autres vertus de la spiruline

Elle n’a pas fini de nous étonner cette algue magique car elle possède encore de multiples vertus. En voici une présentation non exhaustive.

Spiruline pour maigrir

Une ligne fine avec Caroline

Bon…on vous le dit tout de suite pour éviter les déceptions, la spiruline ne fait pas maigrir à proprement parler, mais la bonne nouvelle qui va avec c’est qu’elle est la meilleure alliée des cures d’amaigrissement.

Ce n’est pas une pilule à faire perdre du poids, mais elle sert de coupe-faim naturel. En consommant de la spiruline, aliment ô combien riche nutritionnellement, le corps a la sensation d’être repu. Il se satisfera alors d’une nourriture moins calorique. Un régime accompagné par la spiruline réclamera donc moins d’efforts que lorsque l’estomac est toujours dans les chaussettes.

La spiruline, un antioxydant naturel

Les antioxydants sont des molécules indispensables à la santé. Ils renforcent nos résistances et préviennent certaines maladies graves comme les cancers, les problèmes cardio-vasculaires, Alzheimer…). Plusieurs études scientifiques ont effectivement démontré que les antioxydants, présents en grande nombre dans la spiruline pouvaient neutraliser les radicaux libres qui tentent de détruire les cellules et provoquent un stress oxydatif.  No stress…pour vos cellules et stop au vieillissement prématuré grâce à la gentille Caroline et à ses amis antioxydants, lycopènes, acide ascorbique, bêta-carotènes, tocophérol pour les intimes. Il paraîtrait même qu’elle ait une action antiride ! Et tout ça…naturellement et sans botox !

Finies l’anémie et les carences alimentaires

Provoquée par un manque de globules rouges, l’anémie est un fléau qui touche environ 1 quart de la population mondiale. Malnutrition, malbouffe, carences alimentaires sont souvent à l’origine de cette plaie. Mais la spiruline contient la promesse de venir à bout de ces carences en fer, et en vitamines qui peuvent entraîner des anomalies du rythme cardiaque, des insomnies, de la dépression, des crampes, la réduction des capacités intellectuelles et des problèmes dentaires. Mais rappelez-vous, la spiruline contient une quantité de fer supérieure à tous les aliments et facilement assimilable par l’organisme, elle sera donc utile dans la lutte contre l’anémie. Elle est de plus en plus utilisée en Afrique comme remède à la malnutrition, car elle comble les carences et apporte des nutriments à certaines populations démunies.

Améliore les défenses immunitaires

Vous enragez parce que votre collègue de bureau n’est jamais malade, alors que vous attrapez tout ce qui traine : gastro, grippes, virus …j’en passe et des moins bonnes. Mais zut, pourquoi le système immunitaire de Zabeth est-il plus fort que le vôtre ? Nous n’avons pas la réponse, par contre, nous pouvons vous assurer qu’il y a un bon moyen de renforcer vos propres défenses immunitaires, de les entretenir, de les améliorer et d’éviter les contagions par les bactéries ou les virus. La spiruline vous aidera dans ce combat contre la maladie en vous procurant des nutriments qui sont de plus en plus absents dans la nourriture industrielle. En complément d’une alimentation la plus saine possible, la spiruline apportera vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, les protéines et vos défenses immunitaires n’auront plus rien à envier à celles de Zabeth. Na !

Où acheter de la spiruline

Attention, tout ce qui est vert et se nomme algue bleu-vert n’est pas bon à consommer. Il y a parfois de pâles imitations ou même des contrefaçons de la spiruline qu’il vaut mieux ne pas ingérer. Avant d’acheter votre petit paquet de spiruline, il vous faudra donc faire quelques vérifications d’usages.

La spiruline à l’inverse d’autres algues bleu-vert n’est pas contaminée par les microcystines, de vilaines toxines. Il faut donc bien vérifier sur l’étiquette ou la description en ligne que le mot spiruline est bien présent. Si ne figure que la mention « algues bleu-vert » ou « superaliment bleu-vert », méfiez-vous, il pourrait s’agir d’une autre espèce de cyanobactéries qui risquerait d’être contaminée. Eh oui, tout le monde n’a pas la chance de s’appeler Caroline LA spiruline !

Autre détail de poids à surveiller, c’est le lieu de culture de votre spiruline. Les algues ont une mauvaise tendance à accumuler des métaux lourds (plomb, arsenic, cadmium) lorsque leur lieu d’élevage est contaminé. Il faut donc opter pour une spiruline dont les méthodes de culture auront été scrupuleusement surveillées. Ce n’est pas le pays de production qui est important, mais plutôt les conditions de culture. L’eau dans laquelle Caroline la spiruline fait trempette doit être pure et riche en oligo-éléments et minéraux. Elle ne doit pas avoir reçu de produits chimiques, ni conservateur, amidon, liant ou autres additifs et être cultivée loin de toute source de pollution. Et où êtes -vous à peu près sûr qu’elle ne recevra pas de souillure ? Les meilleurs lieux pour la cultiver restent des sites en altitude, des implantations loin des villes et sur des terres vierges.

Enfin, il est important de vérifier le mode de séchage qui a été pratiqué au sortir du bain de Caroline. Cette étape est très importante pour la qualité de ce superaliment. Si elle est trop chauffée, elle perd ses minéraux et protéines et si le séchage est trop lent, sa qualité nutritionnelle en pâtie. Caroline aime les séchages tout doux. C’est de cette façon qu’elle conserve toutes ses qualités, et Dieu sait qu’elle en a… On arrête de la flatter, elle risquerait de rougir et pour une algue verte, c’est gênant !

spiruline en poudre

Finis les compléments alimentaires qui vous mettent de la poudre aux yeux, ou les poudres de perlimpinpin, la spiruline en poudre est vraiment à la hauteur et c’est elle qui, utilisée en usage externe (soins, masques…) ou interne, réveillera vos papilles et votre corps en entier.

Elle réveille les papilles !

La spiruline en poudre est très créative et imaginative. Elle va égayer votre table et donner du goût à vos repas. Ce qu’elle aime Caroline, c’est être saupoudrée, parsemée, coincée entre 2 tranches de pain, mélangée. Alors ne la contrariez pas ! Saupoudrez-la sur des toasts, des tartines de beurre ou de fromage de chèvre, parsemez-la après leur cuisson sur les crudités, salades, viandes, poissons, potages et purées. Invitez-la dans vos sandwiches et mélangez-la avec un jus de fruits, un yaourt, du fromage blanc, une compote, des céréales, les sauces, les vinaigrettes et les smoothies. A vous d’inventer vos recettes et de tester des mélanges détonants et plein de bienfaits !

spiruline en comprimés

Cette présentation de la spiruline est la plus répandue. C’est une forme très pratique car elle facilite le dosage. Autres avantages des petits ronds, c’est que leur mode d’administration ne laisse aucun goût en bouche et qu’ils peuvent aisément se transformer… en poudre !

spiruline posologie

Après tout ce que vous venez de lire sur la spiruline, vous êtes peut-être tenté de l’avaler par kilo pour être en pleine forme ! On comprend votre engouement, mais calmez votre ardeur et soyez raisonnable. Nous vous conseillons entre 1-2g par jour en début de cure puis augmenter de 3g à 4g le temps que le corps s’habitue. Surtout ne jamais dépasser 10g par jour.

Maintenant que vous connaissez mieux cette nouvelle ancienne amie haute en couleurs, invitez-la chez vous !

Par Léa noribon