Spiruline et Thyroïde : Contre les effets des troubles de la thyroïde

“L’homme est la tête, la femme est le cou ; la tête regarde là où le cou tourne.” – Proverbe russe

Hello tout le monde ! Je suis de retour avec un article sur un thème qui est très peu évoqué sur internet et ce thème, c’est la thyroïde ! Il y a très peu de sites qui parlent des effets de la spiruline sur la thyroïde et il est normal que les personnes, qui ont des maladies en rapport avec cette glande, se posent beaucoup de questions. La spiruline et la thyroïde, est-ce que c’est compatible? Puis-je la prendre? Ne vous inquiétez pas. Je suis là pour tout vous expliquer !  

Premièrement, qu’est-ce que la thyroïde?

  La thyroïde est une glande située à la partie antérieure du cou, devant la trachée, contre le larynx. C’est une glande unique, composée de deux lobes latéraux et d’un isthme qui les relie; elle pèse environ 30 g. Cette glande est essentielle au bon fonctionnement de nombreux organes vitaux. Elle sécrète des hormones grâce à l’iode qu’elle se procure dans le sang :  la tri-iodotyrosine (T3), la thyroxine (T4) ( la thyroglobuline (Tg) est une forme de stockage de l’iode) et la thyrocalcitonine (ou calcitonine). Le taux d’hormones thyroïdiennes iodées dans le sang est sous le contrôle d’une hormone hypophysaire : la TSH (Thyro-Stimulating Hormone), elle-même freinée par le taux de T4 , et stimulée par une hormone hypothalamique : la TRH (Thyro-Releasing-Hormone). Des noms bien compliqués… Les hormones T3 et T4 stimulent les métabolismes lipidique, glucidique et protéique, ainsi que la croissance.  

Les symptômes des maladies thyroïdiennes

  Mais il peut arriver que la thyroïde soit victime d’un dysfonctionnement, donnant alors un rythme trop rapide ou trop lent à l’organisme. Elle peut également voir sa taille grossir ou des nodules apparaître, dont certains peuvent cacher des cancers. Le mauvais fonctionnement des glandes thyroïdiennes entraîne des conséquences désastreuses sur le fonctionnement de l’organisme. On parle d’hyperthyroïdie quand les T4 et les T3 sont produites en grande quantité, et d’Hypothyroïdie en cas de production insuffisante d’hormones thyroïdiennes. Tout cela entraîne le ralentissement de l’organisme et de nombreux problèmes comme :
  • fatigue
  • frilosité
  • prise de poids à cause de la mauvaise combustion des graisses
  • Problèmes liés à digestion : constipation, paresse intestinale, flatulence
  • Problèmes du système de reproduction : troubles de la menstruation, règles abondantes, perte de la libido, fausses couches à répétition ou encore stérilité.
Les cheveux, les poils et les ongles peuvent également être touchés. De plus, une carence en iode peut également être un facteur des maladies thyroïdiennes.  
cou os thyroïde
 

Le rôle de la spiruline dans la lutte contre les effets des troubles de la thyroïde

  Contrairement à ce que tout le monde pense, la spiruline n’est pas une algue de mer mais une algue qui vient originellement de lacs alcalins (Les Andes, en Asie ou encore en Afrique). Elle est pauvre en iode (on peut même qu’elle en a pas !) et possède aussi de nombreuses vertus médicinales qui permettent d’atténuer les effets des troubles de la thyroïde. En effet, la spiruline permet de lutter contre la faiblesse physique et le dysfonctionnement de la thyroïde. Elle renforce et stimule notre système immunitaire. Détoxifiante et revitalisante, elle régule le métabolisme et est également connue pour sa teneur en antioxydant qui protège la thyroïde du stress oxydatif. Elle permet aussi de protéger votre flore intestinale (une des victimes de la thyroïde), améliorer votre digestion et diminuer vos éventuels maux de ventre si ça vous arrive d’en ressentir, réduire les différents troubles de l’humeur ressentis au quotidien et plein d’autres choses ! Une étude de 2013 publiée dans la revue Food Chemistry nous explique le rôle protecteur de la spiruline en cas de dose toxique de fluor. Les antioxydants de la spiruline jouent le rôle de complément détox en protégeant la thyroïde du stress oxydatif et des modifications hormonales induites par l’excès de fluor.  
cou thyroïde
  En conclusion, vous n’avez rien à craindre avec la spiruline ! Elle est justement là pour protéger votre thyroïde. Chez Vegalia, nous n’avons jamais connu de problèmes avec nos thyroïdes mais VOUS? Êtes-vous concernés par les maladies cités dans cet article? Avez-vous déjà testé notre petite algue bleue? Si c’est le cas, partagez nous votre expérience ! On se fera un plaisir de les lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *