Aliments alcalins

Les meilleurs aliments alcalins

Au quotidien nous consommons des aliments de toutes sortes sans pour autant savoir la teneur en acides, nutriments, oligo-éléments, etc. Si nous pouvions savoir ce que contient chaque fruit, légume, ou tubercule que nous consommons, nous pourrions facilement nous maintenir en bonne santé. En effet, dans la grande variété d’aliments que nous consommons, on retrouve des aliments acides, qui une fois en excès dans l’organisme, peuvent nuire à notre santé. C’est ainsi qu’interviennent les aliments alcalins encore appelés aliments alcalinisants, dont le rôle consiste à stabiliser l’équilibre acido-basique de l’organisme.

 

Qu’est-ce qu’un aliment « alcalin »?

 

Une définition du terme « alcalin » éclairerait certainement les lanternes. Un retour au dix-septième siècle montre la différence bien établie entre les aliments acides et les aliments alcalins. Les aliments alcalins par définition ne contiennent pas d’acide et sont caractérisés par des produits basiques contenus dans de l’eau. Leur composition permet donc de réduire l’effet nocif des aliments acides sur l’organisme.

 

Aliments acides et alcalins, une question d’équilibre

 

Nous savons désormais que la présence d’acides dans l’organisme est nocive pour la santé.

Il n’est pas possible d’éviter complètement de consommer les aliments acidifiants. En réduire la quantité serait une solution mais l’idéal serait de procéder à une alcalinisation ; c’est-à-dire, consommer les aliments basiques ou alcalins. Un régime alcalin est conseillé pour des cas de taux très important d’acidité dans le sang.  Pour y parvenir il serait bien de connaitre quels sont les aliments acides et quels sont les aliments basiques ou alcalins.

 

Liste : aliments alcalins

 

Le tableau de classification des aliments alcalins présente ces quelques fruits:

  • Des fruits alcalins : cerise, banane, date, melon d’eau, fraise, mûres, abricot, framboise, figue, poire, nectarine, pêche, raisin…
  • Des légumes : épinards, asperges, avocat, brocoli, carotte, ail, betterave, céleri, poivron, des algues (spiruline, chlorella), citrouille, chou, concombre, persil, poivron…
  • Les protéines végétales : les graines de citrouille, graines de tournesol, graines de courge, amande, marron, graines de lin…
  • Les protéines animales : lait fermenté biologique, fromage de cottage sans matière grasses…
  • Épices et assaisonnements : gingembre, curry, moutarde, piment rouge, tamari, cannelle, moutarde…

Il convient de préciser que les boissons, notamment de l’eau minérale, des jus de fruits naturels, jus de légumes verts (smoothies), des sirops, de l’eau de source, les mélanges verts de super-aliments, le lait non fermenté sont aussi des aliments alcalinisants qui favorise la réduction des acides dans l’organisme.

 

Aliments acides et alcalins

Liste : aliments acides ou corps acides

 

Par définition, ce sont des aliments qui contiennent de l’acide ou en ont une teneur assez élevée. Il existe un tableau de classification des aliments acides et des aliments alcalins selon l’indice pral et en fonction de leur ph. Ci-dessous, la liste de  quelques aliments acidifiants :

  • les produits laitiers : du beurre, du fromage, les crèmes, le lait de vache ou de brebis
  • Les fruits acides : l’ananas, le kiwi, l’orange
  • Les corps gras : les huiles de mais, d’avocat, de tournesol, d’olive, de raisin, de sésame, de chanvre
  • Les céréales : orge, riz, mais seigle, avoine, blé
  • Les protéines végétales : les arachides, le lait de soja, pois verts, noix de cajou, les fèves noires, les noisettes, pois chiches
  • Les protéines animales : les viandes de canard, lapin, porc, agneau, dinde, poulet (excepté la poitrine de poulet) le poisson, les crevettes, le homard,

On distingue également les boissons alcoolisées, les édulcorants, les sucreries et les levures qui contiennent des acides. Il est à noter que les protéines végétales sont à privilégier, contrairement aux protéines animales qui sont des aliments plus acides. Les conservateurs contenus dans les produits industriels et les aliments organiques sont une source d’acide pour l’organisme.

 

Mieux vivre grâce à l’alimentation alcanine

 

Pour jouir d’une santé de fer et éviter d’avoir des maladies liées à une forte concentration d’acide dans le sang, nous nous devons de consommer des aliments basiques. Il s’agit ici d’un régime acido-basique. Ce régime peut être conseillé à toute personne ayant une forte présence d’acide dans le sang. Cette état a pour conséquence certains maux : la fatigue, les maux de tête, les ballonnements, l’hypertension, le stress, la nervosité, le surpoids. C’est pourquoi il est nécessaire de limiter ou réduire les aliments acidifiants et de consommer de manière régulière les aliments basiques ou alcalinisants.

 

Le régime acido-basique

 

Le régime acido-basique ne consiste pas uniquement en la consommation des aliments non acides. Il nécessite également la mise en pratique de bonnes habitudes d’hygiène, notamment : consommer des aliments alcalins, en particuliers les produits naturels ; effectuer régulièrement une cure de citron,  pratiquer une activité physique, s’hydrater constamment et boire au minimum deux litres d’eau par jours et prendre des thés et des tisanes (thé vert, ginseng). Se mettre au sport favorise l’évacuation naturelle des acides. Grâce à la transpiration, environ 80% des déchets sont expulsés de l’organisme.

Il faudrait également éviter une grande consommation de viande et privilégier les protéines végétales, les jus de fruits naturels accompagnés de spiruline ou de chlorelle. Les propriétés nutritives de la spiruline sont innombrables et grâce à sa chlorophylle, elle permet à l’organisme de renforcer son système immunitaire, de combattre l’obésité, et d’en maintenir l’équilibre acido-basique. La consommation des légumes est également très importante dans un régime acido-basique. Leur forte teneur en sels minéraux, vitamines et eau, contribue à favoriser l’équilibre-acido basique de l’organisme.

 

Les inconvénients du régime acido-basique

 

Les études menées à ce jour n’ont pas montré des inconvénients du régime acido-basique. Mais certaines personnes pour des raisons de goût et d’habitude, trouvent difficile d’insérer dans leur alimentation des légumes et des fruits. Une grande consommation de fruits peut entrainer des perturbations pour ces personnes. Il est donc judicieux de les insérer progressivement pour éviter ce désagrément.

Pour les habitués des boissons alcoolisées, des croustilles et du café, il serait idéal d’intégrer progressivement la consommation des boissons ou des infusions alcalines. Une recette de boisson alcaline la plus prisée et la plus connue est l’eau citronnée. Le citron quoique acide hors de l’organisme, devient un aliment alcalin lors du processus de la digestion. Additionné d’eau, il constitue une boisson alcaline efficace pour rétablir l’équilibre acido-basique de l’organisme.

 

Conclusion

Les aliments acidifiants sont aussi importants que les aliments non acides. Le train de vie dans les grandes métropoles et même à la campagne crée des tendances à la consommation des aliments acides, d’où la présence des acides dans l’organisme. Le choix d’un régime basique ou d’une alimentation alcalinisante constitue une solution efficace pour restaurer l’équilibre acido-basique et éviter ainsi des maladies.

Un commentaire sur “Les meilleurs aliments alcalins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *