ginseng

Ginseng : Le guide complet

Plante très utilisée en Asie, le ginseng est reconnu pour ses nombreuses vertus énergisantes, stimulatrices et aphrodisiaques. Le ginseng étymologiquement « remède universel » est un incontournable de la médecine asiatique. Utilisé pour équilibrer et revitaliser l’énergie, on vous dit tout sur ce miraculeux remède !

 

Les bienfaits du ginseng

 

Anti-inflammatoire

Riche en vitamines (B, C et E) mais également en fer, magnésium, potassium, et calcium (et j’en passe), le ginseng garantit un apport conséquent en nutriments et une grande source d’énergie.

Le ginseng est un anti-inflammatoire qui renforce le système immunitaire. Il agit contre les troubles digestifs et les infections pulmonaires. Il est également utilisé dans le traitement du diabète et aurait une action positive contre certains cancers.

 

Energisant et apaisant

Le ginseng est reconnu dans la tradition asiatique pour équilibrer et tonifier l’énergie vitale, grâce à ses bienfaits sur le corps et sur l’esprit. Il soigne l’organisme dans son ensemble et contribue à la santé et au bien-être.

Bon pour le moral, le ginseng réduit le stress, l’anxiété et la fatigue. Le ginseng est également reconnu pour ses effets relaxants et antidépressifs.

Ses vertus tonifiantes stimulent le système nerveux et améliorent les facultés intellectuelles, notamment la mémoire et la concentration. Il peut par ailleurs être combiné au guarana pour amplifier ces capacités. Le ginseng améliore également les capacités physiques, il augmente l’endurance et la récupération musculaire (coup de boost assuré !). Il est par ailleurs souvent associé à la spiruline quand on souhaite obtenir de tels résultats. L’huile de ginseng est également utilisée pour tonifier les muscles.

 

aphrodisiaque

 

Ginseng : Aphrodisiaque

 

Le ginseng est reconnu pour ses vertus aphrodisiaques. Il est recommandé en cas de baisse de libido ou d’impuissance sexuelle. Il est également utilisé contre l’infertilité. A cet usage, le ginseng rouge est recommandé.

 

Différences entre ginseng rouge et ginseng blanc

 

Il existe deux appellations qui correspondent à une différence de couleur qui s’explique par la technique de conservation. Le ginseng asiatique, majoritairement utilisé, est dit « blanc » lorsque la racine est nettoyée puis séchée naturellement. Lorsque la racine subit un traitement à la vapeur avant le séchage, le ginseng est dit « rouge ».

Les deux espèces se différencient également par leur concentration en saponines, principe actif du ginseng. Cette différence est due au procédé de conservation. Durant le séchage à plus haute température, le ginseng rouge perd certains de ces agents actifs.

 

Le ginseng rouge

Le ginseng rouge agit comme un stimulant. Au cours du traitement à la vapeur, il perd certaines de ses propriétés apaisantes, contenues dans les saponines de type Rb.

Sa concentration en saponines Rg étant plus importante, ses propriétés énergisantes sont donc supérieures. Le procédé de séchage du ginseng rouge offre une durée de conservation plus longue.

 

Le ginseng blanc

Séché naturellement, le ginseng blanc conserve l’ensemble de ses propriétés. Il est donc plus équilibré, entre saponines Rg et Rb). Il est plus reconnu pour ses vertus apaisantes.

Côté coût : Le ginseng blanc est généralement moins cher que le ginseng rouge.

 

Les différentes espèces

Les espèces les plus répandues sont le ginseng asiatique (Panax Ginseng) et le ginseng américain (Panax quinquefolium). Il en existe également d’autres types comme le ginseng coréen.

Toutefois, restez vigilant, d’autres produits répondent à l’appellation de ginseng sans pour autant contenir de ginsénocides. C’est le cas du « ginseng sibérien » dont les principes actifs sont des éleuthérocides. Il ne s’agit donc pas de ginseng.

 

ginseng posologie

Ginseng : Posologie

 

La consommation journalière ne doit pas excéder 2g/j. Pour profiter de ses bienfaits, la dose conseillée est d’environ 800mg par jour.

Le ginseng se consomme sous plusieurs formes : en poudre, gélules, ampoules ou en infusions. Le ginseng existe aussi sous forme d’huile essentielle.

Il est recommandé de bien choisir son ginseng, veillez donc à la qualité de production. Préférez le ginseng bio, sans pesticides, afin de bénéficier de tous les bienfaits de cette plante fabuleuse.

 

 

Ginseng : Effets secondaires ?

 

Il est conseillé de consommer le ginseng seul afin d’éviter des synergies négatives. L’association avec la caféine ou la théine est à proscrire.

La consommation de ginseng est déconseillée aux femmes enceintes et aux personnes atteintes de troubles cardiaques ou d’hypertension artérielle, mais également d’insomnies ou de gynécomastie.

Le ginseng ne présente pas de risque. Toutefois, les cures ne doivent pas excéder une période de 3 mois. Au-delà, il est nécessaire d’interrompre le traitement quelques jours.

Bien évidemment, il est important de respecter les doses (on ne le répète jamais assez !). Une surconsommation de ginseng peut engendrer des désagréments.

En ce qui concerne les effets secondaires, ils sont faibles et peu fréquents. Toutefois, le ginseng peut occasionner des insomnies ou encore des diarrhées.