Curcuma : dangereux pour la santé ? Vérité scientifique

Utilisé depuis près de 4000 ans, le curcuma a le vent en poupe en raison de ses nombreux bienfaits sur la santé. Consommé en tant qu’épice pour colorer et parfumer nos assiettes ou sous forme de complément alimentaire pour faire des cures, il aurait le pouvoir de lutter contre certaines maladies et améliorer notre bien-être

Cependant, il y a un an, les autorités sanitaires italiennes ont pointé du doigt le curcuma, en le déclarant coupable de 27 cas d’atteintes hépatiques. L’affaire concernant les travaux falsifiés du Professeur Bharat Aggarwal a, quant à elle, mise en doute l’efficacité réelle de cette épice. 

Aujourd’hui, le curcuma est de plus en plus critiqué sur la toile et qualifié de plante dangereuse pour la santé.

Le curcuma, plante toxique ou pas ? Démêlons le vrai du faux !

Le curcuma est-il dangereux pour la santé ?

Des cas d’atteintes hépatiques signalés en Italie 

En Italie, des cas d’atteintes hépatiques ont été signalés en 2019, liés à la consommation de complément alimentaire à base de curcuma sous forme de gélules. Aucune cause précise n’a été déterminée.

D’autres cas avaient déjà été signalés dix ans plus tôt, durant l’année 2009 en Suède (dix cas) et en Norvège (cinq cas). La revue médicale Prescrire affirme que le complément alimentaire utilisé dans ces pays « contenait du nimésulide, un anti-inflammatoire non stéroïdien, connu pour ses atteintes hépatiques. Certaines poudres qualifiées de curcuma sont parfois contaminées par de la poudre d’autres espèces de curcuma que Curcuma longa, dont le plus fréquent est le Curcuma zedoaria de toxicité reconnue ».

L’affaire du Professeur Bharat Aggarwal d’avril 2018

Le Professeur Bharat Aggarwal est un biochimiste indo-américain de l’université du Texas (États-Unis), ses recherches ont notamment porté sur les effets anticancéreux de la curcumine. Il a beaucoup fait parler de lui lorsqu’il a reconnu avoir falsifié de nombreuses études scientifiques concernant le curcuma. Le Professeur Bharat Aggarwal s’est avéré être également le fondateur d’une société qui vend cette épice à succès. 

En 2020, 29 de ses articles ont été retirés, certains ont été corrigés et d’autres ont reçu une expression de préoccupation. 

LAnses et sa mise en garde contre la consommation du curcuma 

L’Anses recommande d’interrompre pendant l’épidémie la prise de compléments alimentaires à base de plantes telles que le saule, la reine-des-prés, le bouleau, le peuplier, la réglisse, l’harpagophytum, les échinacées, la griffe de chat et le curcuma. 

Selon elle, ces plantes peuvent « perturber les défenses naturelles de l’organisme en interférant notamment avec les mécanismes de défense inflammatoires utiles pour lutter contre les infections».

Les vrais dangers du curcuma

Curcuma : bien doser pour mieux se porter 

Le curcuma est-il dangereux ? En réalité, le principal danger du curcuma est le surdosage

Rappelons que le curcuma est un rhizome beige qui, lorsqu’il est coupé, dévoile une belle couleur jaune orangé. Cette couleur vive vient de sa concentration en curcumine, un pigment de la famille des polyphénols, c’est d’ailleurs ce qui lui confère son pouvoir antioxydant. 

Vous le savez, le curcuma est une plante qui peut être consommée sous différentes formes : poudre, racines séchées ou fraiches, gélules et comprimés. Chacune de ces formes possède une concentration différente en curcumine. 

Le curcuma sous forme de poudre et de racines fraîches ou séchées, utilisé pour assaisonner les plats, préparer les smoothies, les infusions, etc. ne présente aucun danger, ni effet indésirable. 

En revanche, les extraits de curcuma très/trop puissants en gélules et comprimés peuvent provoquer des effets indésirables en cas de surdosage. En effet, ils contiennent un taux élevé de curcumine, il convient donc de ne pas dépasser la dose journalière recommandée. C’est pourquoi il est important de toujours respecter la posologie du produit choisi.

Gélules de curcuma : bien lire la notice

Les personnes qui consomment le curcuma ne doivent pas être soumises à une contre-indication, une allergie alimentaire ou une interaction médicamenteuse. Il est nécessaire de lire attentivement la notice et les conditions d’utilisation avant la prise de ce super aliment. 

De manière générale, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin avant de commencer une cure à base de curcuma ou de n’importe quelle autre plante pour éviter les mauvaises surprises.

Les effets indésirables se produisent le plus souvent quand on ne prend pas en compte son état de santé et/ou achète le mauvais produit. Il faut bien vérifier la contenance des gélules de curcuma avant de les acheter, mais aussi et surtout d’écouter son corps. 

lire la notice curcuma

Contre-indications et effets indésirables

Quelques précautions à prendre 

Comme nous l’avons noté dans notre guide complet sur le curcuma, ce super aliment est déconseillé aux personnes qui souffrent d’obstructions et de calculs biliaires, de maladie du foie ou d’ulcère à l’estomac. 

Il est également déconseillé de consommer le curcuma avec certains médicaments comme les anticoagulants, les antidiabétiques et les anti-inflammatoires.

Les effets secondaires 

Les effets indésirables du curcuma sont rares. Toutefois, quelques désagréments occasionnels peuvent survenir en cas d’allergie ou d’une prise de dose importante en curcumine, comme des ballonnements, des brûlures d’estomac, de la nausée ou une sécheresse buccale.

Acheter du curcuma bio sans risque 

Pour acheter des compléments alimentaires à base de curcuma en toute sécurité, il convient de choisir une marque qui offre des gélules de curcuma certifiés bio, sans procédés chimiques, sans excipient, et fabriqués idéalement en France. 

Nous vous proposons des gélules de curcuma bio sans extraction chimique, Bio pour profiter des bienfaits du curcuma sans effets secondaires.

Nous nous soucions de votre santé et bien-être tout en respectant votre corps et ses besoins, c’est pourquoi la formulation de nos gélules curcuma bio est étudiée dans les moindres détails. Notre produit est 100% Bio, sans additif toxique et bien sûr made in France.

Sources : 

Compléments alimentaires : consommateurs mal protégés ! », Revue Prescrire, 1er février 2020.

« Compléments alimentaires : le curcuma, dangereux pour la santé ? », Marieclaire, 17 février 2020.

« Cancer journals retract 10 papers, flag 8 more, and apologize for the delay ». Retraction Watch.

« Retraction Watch Database – Bharat Aggarwal ». Retraction Watch. Center for Scientific Integrity.

« L’ANSES met en garde contre la consommation de compléments alimentaires pouvant perturber la réponse immunitaire « , Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, 17 avril 2020.

« Curcumin and normal functioning of joints: evaluation of a health claim pursuant to Article 13(5) of Regulation (EC) No 1924/2006 « , EFSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *