Saviez-vous que la santé de la peau est liée à celle des intestins ?

Probiotiques peau

Vous ne savez pas quels produits consommer pour atteindre vos objectifs santé ?
Découvrez le en moins d'une minute en réalisant votre diagnostic personalisé.

La peau et les intestins ? Vous vous demandez sûrement ce que ces deux organes peuvent bien à voir en commun ? Rappelez-vous ces expressions qui reviennent encore et toujours : « Nous sommes ce que nous mangeons ! », et pas que, « Notre peau est le miroir de nos intestins », « La beauté intérieure se reflète à l’extérieur ». Exactement comme les émotions qui se lisent facilement à travers le visage, notre peau aussi en dit long sur l’état de notre flore intestinale.

Bien que nous ne nous rendons pas souvent compte du lien qu’il y a entre ce que nous mettons dans notre assiette chaque jour et l’aspect de la peau, il existe une synergie impressionnante entre Le microbiote intestinal et la santé de notre peau.

Le microbiote : et si le secret d’une belle peau était dans les bactéries ?

Peuplée de plusieurs milliards de minuscules êtres vivants, collectivement désignés sous l’appellation : « Microbiote », notre intestin, tout comme l’ensemble de notre surface cutanée, révèle un écosystème microbien à couper le souffle. On parle de tout un univers surprenant qui « cohabite » avec nous depuis toujours et dont l’importance est capitale.

Eh oui ! Une multitude de microbes colonisent notre corps dès la naissance. Pas de panique ! Ce sont des amis qui nous veulent du bien, soutenant notre organisme à tous les niveaux (digestion, métabolisme, système immunitaire et nerveux). Ces microorganismes affectent pratiquement chaque aspect de notre santé et bien-être, notre comportement, notre humeur, mais également notre apparence.

Comprendre tout ce joli petit monde est essentiel pour pouvoir préserver la santé, l’équilibre et la beauté de notre peau (et de nos intestins). Pour faire très simple, les bactéries qui habitent dans notre tube digestif auraient le super pouvoir de réguler la microflore de la peau. C’est ce que les scientifiques appellent l’axe peau-intestin, une la relation bidirectionnelle entre les deux organes dont le fil connecteur est en fait notre système immunitaire. Le microbiote intestinal influence positivement la biodiversité cutanée tout en renforçant la fonction de barrière de notre peau, si bien qu’un intestin malade peut systématiquement endommager la peau.  

Parlons-en plus en détail… 

Le microbiote: des microorganismes au service de notre santé

Nous connaissons très bien le microbiote intestinal, mais il existe en parallèle d’autres colonies de micro-organismes vivant dans notre corps. Les populations bactériennes les plus importantes sont localisées sur la peau formant le microbiote cutané, dans la bouche pour le microbiote oral, dans les poumons pour le microbiote respiratoire, et chez les femmes, au niveau de la flore intime pour microbiote vaginal.

Chaque communauté microbienne (microbiote) est investie d’un rôle bien précis dans la protection et le fonctionnement optimal de notre organisme. L’ensemble de ces microbiotes composent notre microbiome,considéré comme un organe à part entière et essentiel du corps humain. Son intégrité est fondamentale à la modulation de la réponse immunitaire, mais aussi à la digestion des aliments, la synthèse de certaines vitamines essentielles, l’absorption des nutriments ainsi que la régulation de l’inflammation.

À l’instar de nos intestins, la peau est aussi une surface de contact entre l’intérieur et l’extérieur du corps, un des zones clé où s’opèrent un nombre conséquent d’échanges. Les bactéries qui la recouvrent sont perçues comme des milliards de micro soldats qui vont combattre les germes indésirables et les agresseurs externes. Ensemble, les microbiotes cutané et intestinal constituent notre première ligne de défense contre les envahisseurs pathogènes issus de l’extérieur. Ils communiquent étroitement, et si jamais leur écosystème microbien venait à être perturbé, la fonction de leur barrière respective sera compromise. Ce qui signifie que la barrière, normalement étanche et sélective, sera plus perméable laissant le champ libre aux substances nocives.

Le microbiote et l’interaction microbienne, ce qu’il faut savoir

Les microorganismes présents dans notre microbiotese composent essentiellement de « bonnes » bactéries : les probiotiques, de moins bonnes bactéries (potentiellement nocives), de virus et de champignons. Ces micro-organismes coexistent et interagissent activement les uns avec les autres, tout en vivant en symbiose avec leur hôte, autrement dit, Nous.

L’harmonie au sein de notre microbiote, ou homéostasie, influence vraiment notre santé dans son ensemble. Cela s’entend, des perturbations dans les interactions des microorganismes entraîneront une altération du microbiote, communément appelé dysbiose.

Plusieurs formes de problèmes de santé sont associées à ce déséquilibre :

  • Des troubles digestifs : ballonnements, constipation, diarrhée chronique, syndrome du côlon irritable (SCI), maladies inflammatoires de l’intestin…
  • Des troubles dermatologiques : eczéma, acné, rosacée, psoriasis…
  • Des troubles neurologiques : stress, dépression, anxiété, autisme… et selon certaines études la maladie d’Alzheimer et de Parkinson.
  • Des maladies inflammatoires/auto-immunes : lupus érythémateux disséminé (LED), thyroïdite…
  • Des maladies cardio-vasculaires : hypertension artérielle, dyslipidémie…
  • Des allergies : asthme, rhinite allergique, allergies alimentaires…
  • Des cancers : du sein, de la prostate…

Un microbiote intestinal sain pour une peau en bonne santé

Les microbiote intestinal et cutané sont comme deux âmes-sœurs influençant mutuellement notre bien-être. En réalité, leur histoire remonte à bien avant notre naissance. Intimement liés, la peau et l’intestin proviennent d’une seule et même couche embryonnaire appelée ectoderme. Cette origine commune explique en grande partie les nombreuses interactions fonctionnelles qu’il y a entre ces deux grands organes du corps humain; à croire que les bactéries qui peuplent notre tube digestif interagissent non seulement entre eux, mais aussi avec notre peau. Et c’est bien vrai !

La peau et les intestins communiquent par l’intermédiaire de signaux chimiques, neurologiques et immunitaires afin de maintenir l’homéostasie microbienne. Au cours de ces « échanges », les bactéries intestinales produisent des métabolites qui prennent soin de la peau, comme des acides gras à chaîne courte. Pour simplifier, les AGCC soutiennent la production de lipides au niveau de notre enveloppe corporelle. On ne vous apprend pas que l’hydratation est le secret d’une peau douce, souple et éclatante santé.

Avez-vous déjà pensé que vos problèmes de peau pouvaient effectivement provenir d’une altération des bactéries intestinales ? Ladysbiose intestinale peut réellement être à l’origine d’une inflammation chronique  de la peau. Comment ? En fait, une mauvaise adaptation microbienne au niveau de l’intestin entraîne une perméabilité accrue de la paroi intestinale (« fuite intestinale » ou encore « intestin perméable« ), donnant aux substances nocifs un accès à la circulation sanguine. Des fragments de protéines alimentaires non digérées, des toxines bactériennes, ou encore d’autres métabolites indésirables pourront alors circuler dans tout le corps déclenchant des réponses inflammatoires ou encore des réactions allergiques. On les reconnaît plus facilement quand ils se manifestent localement sur notre épiderme sous forme d’irritations ou de rougeurs. Il arrive même que l’infection endommage vraiment les cellules de la peau, entraînant de sérieuses maladies cutanés tels que le psoriasis, l’eczéma atopique ou encore l’acné

Comme mentionné plus loin, la peau et l’intestin sont étroitement connectés par leur système immunitaire. La similitude est retracée au niveau des cellules immunitaires présentes dans le microbiote intestinal et cutané à savoir : les lymphocytes, les macrophages sans oublier les cellules dendritiques. Une réponse immunitaire équilibrée au niveau du  microbiote intestinal contribue dans un même élan à préserver le microbiote cutané. La barrière respective des deux écosystèmes reste intacte et fonctionnelle, ce qui sous-entend d’une part, une protection optimale contre les agressions du monde extérieur, et d’autre part, un bel équilibre microbien empêchant la prolifération des « bactéries ennemis » et soutenant la croissance des espèces bénéfiques.

Les bienfaits des probiotiques sur la peau

Maintenant, nous le savons, l’état de nos intestins a un impact significatif sur notre bonne mine. Il est donc impératif de prendre bien soin de notre microbiote intestinal pour avoir une belle peau, en pleine santé. Découvrons comment les probiotiques contribuent à la santé de notre enveloppe corporelle.

Petit rappel, les probiotiques sont ce qu’on appelle « de bonnes bactéries », des micro-organismes bénéfiques vivant dans notre tube digestif. Anti-inflammatoires, ils jouent un rôle important dans le renforcement de notre système immunitaire et la fonction barrière de la peau. Un vrai combo gagnant pour entretenir le microbiote intestinal et la flore cutanée ! 

Ces « super bactéries » anti-âge aident notre peau à mieux se défendre contre les agents pathogènes externes. Grace à la propriété antioxydante des probiotiques,notre organisme sera en mesure de neutraliser les radicaux libres qui peuvent endommager les fibres de collagène et d’élastine de notre peau. Nous comprendrons que les probiotiques en compléments alimentaires sont privilégiés pour prévenir le vieillissement prématuré, la perte d’élasticité ainsi que le stress oxydatif.

Un allié de choix pour lutter contre l’acné sévère (ou légère), les probiotiques restaurent l’équilibre naturel de notre microbiome en favorisant la prolifération des bactéries dites « bénéfiques ». D’un autre côté, ils aident à réduire l’inflammation associée aux lésions acnéiques tout en équilibrant la sécrétion de sébum (susceptible d’obstruer les pores s’il est produit en trop grande quantité).

Références :

  1. Eyerich S, Eyerich K, Traidl-Hoffmann C, Biedermann T. Cutaneous barriers and skin immunity: differentiating a connected network. Trends Immunol. (2018) 39:315–27. 10.1016/j.it.2018.02.004
  2. Grice EA, Segre JA. The skin microbiome. Nat Rev Microbiol. (2011) 9:244–53. 10.1038/nrmicro2537
  3. Brown E.M., Sadarangani M., Finlay B.B. The role of the immune system in governing host-microbe interactions in the intestine. Nat. Immunol. 2013;14:660–667. doi: 10.1038/ni.2611
  4. Zheng, D.; Liwinski, T.; Elinav, E. Interaction between microbiota and immunity in health and disease. Cell Res. 2020, 30, 492–506
  5. Gallo R.L. Human skin is the largest epithelial surface for interaction with microbes. J. Investig. Dermatol. 2017;137:1213–1214. doi: 10.1016/j.jid.2016.11.045
  6. Savage D.C. Microbial ecology of the gastrointestinal tract. Annu. Rev. Microbiol. 1977;31:107–133. doi: 10.1146/annurev.mi.31.100177.000543
  7. Boyle, R.J.; Lahtinen, S.J.; Tang, M.L. Probiotics and skin. In Nutrition and Skin; Springer: Berlin/Heidelberg, Germany, 2011; pp. 111–127
  8. Power, S.E.; O’Toole, P.W.; Stanton, C.; Ross, R.P.; Fitzgerald, G.F. Intestinal microbiota, diet and health. Br. J. Nutr. 2014, 111, 387–402
  9. Vlachos, C.; Gaitanis, G.; Katsanos, K.H.; Christodoulou, D.K.; Tsianos, E.; Bassukas, I.D. Psoriasis and inflammatory bowel disease: Links and risks. Psoriasis (Auckl) 2016, 6, 73
  10. De Pessemier B, Grine L, Debaere M, Maes A, Paetzold B, Callewaert C. Gut-Skin Axis: Current Knowledge of the Interrelationship between Microbial Dysbiosis and Skin Conditions. Microorganisms. 2021 Feb 11;9(2):353. doi: 10.3390/microorganisms9020353
  11. Mahmud MR, Akter S, Tamanna SK, and al. Impact of gut microbiome on skin health: gut-skin axis observed through the lenses of therapeutics and skin diseases. Gut Microbes. 2022 Jan-Dec;14(1):2096995. doi: 10.1080/19490976.2022.2096995
  12. Fang Z, Li L, Zhang H, Zhao J, Lu W, Chen W. Gut Microbiota, Probiotics, and Their Interactions in Prevention and Treatment of Atopic Dermatitis: A Review. Front Immunol. 2021 Jul 14;12:720393. doi: 10.3389/fimmu.2021.720393
  13. Butel M-J. Probiotics, gut microbiota and health. Médecine et Maladies Infectieuses. 2014;44(1):1-8

Vous ne savez pas quels produits consommer pour atteindre vos objectifs santé ?
Découvrez le en moins d'une minute en réalisant votre diagnostic personalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *