Les meilleurs probiotiques naturels

probiotiques et flore intestinale

Vous ne savez pas quels produits consommer pour atteindre vos objectifs santé ?
Découvrez le en moins d'une minute en réalisant votre diagnostic personalisé.

Il fut un temps où les probiotiques opéraient sans tambour ni trompette pour assurer le bien-être de leur hôte. Aujourd’hui, ces microorganismes sont en pleine effervescence et suscitent toute l’attention. Qui sont-ils donc ? Eh bien, ce sont des petites bactéries bienfaisantes qui jouent un grand rôle dans notre digestion et immunité.

Saviez-vous que dès notre venue au monde, notre intestin accueille ses premières colonies de probiotiques ? Au fil des âges, cette population de « bonnes bactéries » se renforce et continue de préserver l’équilibre complexe de notre flore intestinale

Partons à leur découverte…

Les probiotiques, nos bactéries amis pour la vie

Étymologiquement, le terme probiotique est dérivé du grec « Pro Bios », ou littéralement « pour la vie » dans la langue de Molière. L’OMS parle de « microorganismes vivants qui, lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels. ».

Que sait-on d’autres sur eux ?

Les probiotiques peuplent par centaine de milliards notre intestin, qui représente ainsi, le plus grand réservoir de « bonnes bactéries » du corps humain. Par ailleurs, ils se retrouvent également dans nos autres microbiotes, à savoir celui de la peau, de la bouche et du vagin.

En s’installant le long du tractus gastro-intestinal, nos « bactéries amies » côtoient virus, levures, champignons et archées, qui sont également présents, bien que moins abondamment. Ces derniers sont généralement « inoffensifs », mais ils peuvent devenir pathogènes en cas d’infection ou de dysbiose intestinale.  

De surcroît, un déséquilibre au sein des communautés microbiennes se répercute forcément sur le bon fonctionnement de notre organisme. De la petite gêne anodine aux pathologies beaucoup plus sérieuses, les conséquences d’une flore intestinale altérée peuvent se manifester par :

  • des symptômes digestifs (ballonnements, flatulences, douleurs abdominales…)
  • des troubles du transit intestinal tel que la constipation et les selles anormales
  • des troubles métaboliques à l’origine des maladies cardiovasculaires, du diabète de type 2, de l’obésité…
  • des réactions allergiques (nausée, crampes, diarrhée…)
  • des problèmes de peau (rougeur, acné, eczéma, psoriasis…)
  • la fatigue et les troubles de l’humeur (stress, dépression…)
  • des infections et de l’affaiblissement du système immunitaires
  • des maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

Les bienfaits des probiotiques sur le microbiote intestinal

Grâce aux probiotiques, notre flore intestinale sera plus en mesure de se reconstituer d’elle-même. Comment ? En colonisant notre intestin, les probiotiques peuvent créer un environnement favorable à la population des bonnes bactéries. Non seulement nos petits soldats vont soutenir la croissance de ces semblables, mais ils vont aussi inhiber la prolifération des espèces pathogènes.

Notre alimentation façonne la composition de la flore intestinale. Lorsque nous prenons régulièrement des probiotiques, ou que nous en consommons en quantité adéquate, nous introduisons des milliards de bactéries bénéfiques dans notre organisme. Ces dernières vont contribuer à :

  • une digestion saine et au confort intestinal
  • un transit intestinal régulier
  • une meilleure assimilation des vitamines et des minéraux présents dans les aliments que nous mangeons 
  • la régulation de la fonction immunitaire et au renforcement de la barrière intestinale
  • une perte de poids efficace

Où trouver des probiotiques naturels ?

Petites, mais puissantes, les bonnes bactéries aident à reconstituer le microbiote intestinal. C’est tellement vrai que le rééquilibrage alimentaire est devenu le premier réflexe pour faire le plein de probiotiques une fois face à des problèmes gastro-intestinaux de tout genre. Ou bien, une cure de probiotiques histoire de refaire sa flore intestinale.

Ce qu’il faut retenir ?

Quand le microbiote est en bonne santé, nous le sommes également, et comme vous le savez sûrement, « quand l’intestin va, tout va ! ». Voyez-vous, cette flore est particulièrement sensible à notre alimentation. Afin d’en prendre soin, il est essentiel de privilégier un régime riche en probiotiques naturels.

Puis, il y a les compléments alimentaires qui en vrai, constituent une plus importante source de probiotiques que les aliments. Les meilleurs probiotiques sont souvent formulés avec une synergie de souches de bactéries, dont les plus utilisées sont les Lactobacillus et les Bifidobacterium. Ces bonnes bactéries ont la capacité d’arriver vivantes dans l’intestin où elles exercent leurs effets bénéfiques. Comment ? En fait, les probiotiques les plus efficaces sont protégés contre les attaques acides de l’estomac par des gélules gastro-résistantes. Ces capsules permettent une libération retardée des bactéries jusque dans leur lieu d’activité.

Naturellement, les probiotiques ne resteront pas indéfiniment dans l’intestin. Les colonies évoluent et se renouvellent au fil du temps. Dans cette même logique, ils peuvent être associés à de l’inuline, un genre de prébiotiques permettant de prolonger leur action dans le tractus gastro-intestinal. La présence d’inuline dans une supplémentation peut donc être un élément décisif pour bien choisir ses probiotiques. Côté alimentation, on peut facilement retrouver cet ingrédient fonctionnel dans les artichauts, les racines de chicorée, les poireaux, les oignons, l’ail, mais aussi les asperges, l’orge et le blé.

Quels sont les meilleurs probiotiques naturels pour la flore intestinale ?

Ces aliments naturellement riches en probiotiques vous aideront à prendre soin de votre microbiote intestinal en renforçant les bonnes bactéries déjà présentes.

Les produits laitiers pour faire le plein de probiotiques naturels

Très riches en bactéries lactiques, c’est-à-dire en lactobacillus, le yaourt nature est reconnu comme un véritable pansement gastrique soulageant efficacement les brûlures et les crampes d’estomac. Manger régulièrement du roquefort (champion de la catégorie fromage en l’occurrence), du fromage blanc, du bleu, de la mozzarella, du cheddar… est aussi conseillé pour maintenir une flore intestinale saine et diversifiée.

Les dérivés du soja regorgent de probiotiques naturels

Vous connaissez le miso, le tofu, le soja shoyu et le tempeh ? En plus de faire voyager vos papilles dans des contrées lointaines, ces bons petits plats sont également une source intéressante de probiotiques.

Les légumes et les boissons fermentés pour soutenir la santé de vos intestins

Vous le savez peut-être déjà, la fermentation est un processus qui influence beaucoup la présence naturelle de probiotiques dans les aliments. Parmi les plus appréciés, nous pouvons citer : la choucroute, le kimchi coréen, les cornichons marinés, le vinaigre de cidre et la levure de bière. Côté boissons, nous avons le kéfir et le kombucha

La spiruline et la chlorella pour entretenir le microbiote intestinal

Leurs incroyables bienfaits sont-ils encore à prouver ? Considérant leur haute teneur en fibres alimentaires, la spiruline et la chlorelle ont un effet prébiotique. Pour cette raison, ces super algues peuvent favoriser la croissance des lactobacilles et des bifidobactéries dans la flore intestinale.

Les prébiotiques pour nourrir les bonnes bactéries

ATTENTION ! Il ne faut pas oublier que les probiotiques sont des petits êtres vivants qui ont besoin de manger pour « bien grandir » et fonctionner correctement. Pour ce faire, une combinaison judicieuse avec les prébiotiques, « collation » de nos chères bactéries, est très importante afin de soutenir l’épanouissement de notre flore digestive.

Les prébiotiques, dans la vraie vie, sont ce qu’on appelle communément des fibres alimentaires. Plus précisément, il s’agit de la partie que notre organisme est incapable de digérer seul. Ces glucides pas comme les autres sont en réalité fermentés par les bactéries de notre flore intestinale, puis leur serviront de « casse-croûte ». En effet, une fois dégradés en acides gras à chaîne courte (AGCC), les prébiotiques deviennent une nourriture de choix pour les probiotiques.

Les fruits (baies, agrumes, pommes, pruneaux… ou secs), les légumes à feuilles vertes et les légumes-racines sont une magnifique source de prébiotiques. D’autres aliments dont il ne faudrait pas sous-estimer le potentiel ? Surtout ceux qui sont riches en inuline et en fructo-oligosaccharides (FOS) comme la banane, la chicorée, les topinambours… sans oublier le psyllium, les légumineuses, les graines, les céréales complètes et le chocolat noir à 70 % 🙂 .

Références :

  1. Huffnagle, G. The Probiotics Revolution: The Definitive Guide to Safe, Natural Health, Bantam Books, 2007
  2. omayoni RA, Vaghef ME, Alipoor B, Vaghef ML. The comparison of food and supplement as probiotic delivery vehicles. Crit Rev Food Sci Nutr. 2016;56:896-909. doi:10.1080/10408398.2012.733894
  3. Rosa DD, Dias MMS, Grześkowiak ŁM, Reis SA, Conceição LL, Peluzio MDCG. Milk kefir: nutritional, microbiological and health benefits. Nutr Res Rev. 2017;30:82-96. doi:10.1017/S0954422416000275
  4.  Inserm. (2021). Microbiote intestinal (flore intestinale). Consulté le 3 novembre 2021, sur https://www.inserm.fr/dossier/microbiote-intestinal-flore-intestinale/
  5. Wastyk HC, Fragiadakis GK, Perelman D, et al. Gut-microbiota-targeted diets modulate human immune status. Cell. 2021;184:4137-4153.e14. doi:10.1016/j.cell.2021.06.019.
  6. Wang X, Zhang P, Zhang X. Probiotics Regulate Gut Microbiota: An Effective Method to Improve Immunity. Molecules. 2021;26(19):6076. doi:10.3390/molecules26196076
  7. Popoola-Akinola OO, RajiTJ, and Olawoye B. Lignocellulose, dietary fibre, inulin and their potential application in foodHeliyon. 2022 Aug; 8(8): e10459. Published online 2022 Aug 29. doi: 10.1016/j.heliyon.2022.e10459
  8. American College of Gastroenterology: “Probiotics for the Treatment of Adult Gastrointestinal Disorders.”
  9. New York Times: « Probiotics: Looking Underneath the Yogurt Label.  » 
  10. Elghandour, M., Tan, Z., Abu Hafsa, S., Adegbeye, M. (2020). Saccharomyces cerevisiae as a probiotic feed additive to non and pseudo-ruminant feeding : a review. Consulté le 3 novembre 2021, sur https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31429174/
  11. Bourrie BCT, Willing BP, Cotter PD. The microbiota and health promoting characteristics of the fermented beverage kefir. Front Microbiol. 2016;7. do:10.3389/fmicb.2016.00647
  12. Liu Y, Chan M, Blake E, Sy H, Brown PN. Determination of Ethanol Content in Kombucha Products by Gas Chromatography with Flame Ionization Detection: A Multilaboratory Study. J AOAC Int. 2019;102(3):878-882. doi:10.5740/jaoacint

Vous ne savez pas quels produits consommer pour atteindre vos objectifs santé ?
Découvrez le en moins d'une minute en réalisant votre diagnostic personalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *