Bienfaits et dangers de la curcumine pour la santé

bienfaits-et-dangers-de-la-curcumine

Vous ne savez pas quels produits consommer pour atteindre vos objectifs santé ?
Découvrez le en moins d'une minute en réalisant votre diagnostic personalisé.

La curcumine constitue la principale molécule active du nouvel or jaune connu sous le nom de curcuma longa. Connaissez-vous cette épice fétiche de la médecine ayurvédique ? Utilisé depuis des millénaires, cet ingrédient qui pimente vos assiettes fascine aussi pour ses bienfaits exceptionnels sur la santé.  

Effectivement, la curcumine par le biais du curcuma, offre des performances remarquables en cuisine et en cosmétique, mais pas que ! Elle est connue pour être un anti-inflammatoire extrêmement puissant, tout en restant un ajout précieux aux repas lourds ou épicés. Souvent saluée pour ses propriétés antioxydantes et antifongiques, cette plante aux mille visages semble faire des merveilles sur la peau, le cœur et le cerveau.

Cependant, la curcumine ne semble pas épargnée par les controverses. Entre rumeurs et réalité, elle fait couler beaucoup d’encre, et est souvent sujette à des excès dans les deux sens. Si les bienfaits de notre racine (presque) miracle sont parfois survalorisés, les dangers du curcuma n’en sont pas moins diabolisés.

Comment démêler le vrai du faux ? Essayons de décrypter tout cela…

 La vérité sur le curcuma  

Également appelé safran des Indes, le curcuma est avant tout une plante herbacée rhizomateuse, appartenant à la famille des Zingibéracées. Son nom anglais « turmeric »  dérive du français « terre mérite » ou « terra merita » en latin. Il prospère dans les contrées Sud d’Asie et se distingue par sa couleur ensoleillée qu’il doit à la curcumine. Traditionnellement utilisée comme colorant alimentaire naturel, cette épice emblématique est aussi plébiscitée en phytothérapie.

Bien plus qu’une poudre de rhizome jaune orangé qui rehausse et parfume nos plats, le curcuma influence la nature même des composants qui lui sont associés. Sur ce point, ces quelques exemples pourront nous éclairer davantage. Lorsqu’il est ajouté au poivre noir (dont la pipérine améliore la biodisponibilité), le curcuma optimise ses effets thérapeutiques. Par ailleurs, il a été démontré que la curcumine aide l’organisme à digérer efficacement les graisses, et brûler davantage de calories.

Curcuma et curcumine : les secrets d’une épice célèbre

La curcumine fait du curcuma un « superfood » à qui l’on prête de nombreuses vertus. Saviez-vous que la fascination pour cette épice merveilleuse remonte à plus de 4 000 ans ? À cette époque, elle était déjà utilisée pour traiter les troubles digestifs (indigestion, brûlures d’estomac, côlon irritable…). D’ailleurs, le curcuma a toujours été reconnu comme un analgésique intéressant dans les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. Véritable antidouleur, il soulage les gênes articulaires, les crampes abdominales, les spasmes ainsi que les règles douloureuses.

Les vertus supposées de la curcumine pour soutenir la peau de l’intérieur lui confère un statut d’anti-âge naturel à l’avenir prometteur. Certaines sources lui attribuent un fort potentiel à inhiber la croissance des cellules cancéreuses. Parallèlement, des études préliminaires suggèrent qu’elle aiderait à réduire l’accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau. Néanmoins, ses potentiels dans la prévention de la maladie d’Alzheimer restent à confirmer.  

D’autres recherches laissent entendre que notre super épice contribuerait à l’équilibre du taux de cholestérol dans le sang. Au vu de ses actions anticoagulantes, les bénéfices potentiels de la curcumine incluent certainement la prévention des maladies cardiovasculaires comme l’infarctus et l’AVC.

Attention aux fausses bonnes idées ! Même si tant de mérites donnent l’impression que le curcuma guérit tous les maux et maladies, sa puissance n’est pas sans limites.

Quels sont les véritables bienfaits de la curcumine?

Vous pouvez bénéficier des effets de la curcumine dans des comprimés, des gummies ou des gélules de curcuma bio. On propose aussi le curcuma sous forme de poudre, de thé, et même d’extraits liquides.

Pour ainsi dire que vous pouvez soit l’ajouter à vos plats, préparer des infusions, ou plus simplement, opter pour un complément alimentaire à base de curcuma.

Protectrice des articulations

Vous souffrez d’inconfort articulaire ? Pensez au curcuma. Il améliore la mobilité des articulations et renforcer les os.

La curcumine est considéré comme l’un des anti-inflammatoires naturels les plus puissants. Elle a en effet démontré une efficacité redoutable dans le traitement de l’arthrite rhumatoïde et de l’arthrose. Dès lors, prendre du curcuma permet de ralentir les processus dégénératifs affectant les cartilages.

Les actions antioxydantes et antiseptiques de la curcumine

Plusieurs essais cliniques ont démontré que la curcumine neutralise les radicaux libres.  Ainsi, elle protège nos cellules contre le stress oxydatif, et par conséquent, du vieillissement accéléré. En préservant l’intégrité de notre barrière cutanée, la curcumine serait-elle donc un réel atout pour notre peau ?

Il est vrai que le curcuma, cette synergie d’actifs très intéressants, limite la croissance des bactéries à l’origine de l’acné. Il apaise efficacement les peaux sujettes aux rougeurs et aux démangeaisons, atténue les infections comme l’eczéma et le psoriasis. Autrement dit, il est évident que la curcumine œuvre pour une peau sublime et saine.

D’autre part, les vertus antioxydantes de son principe actif clé, font du curcuma un allié de taille pour la détox. Nous comprendrons qu’il soit autant recommandé pour conserver un foie en bonne santé !

La curcumine peut-elle vraiment prévenir le diabète de type 2 ?

Les effets préventifs du curcuma sur le diabète figurent parmi ses bienfaits les mieux documentés. Grâce à la curcumine, il va exercer des actions anti-inflammatoires, augmentant la sensibilité à l’insuline pour une meilleure régulation de la glycémie.

Au-delà de la curcumine : le profil nutritif du curcuma

La curcumine est le principe actif du curcuma. Toutefois, sachez qu’il contient, bien qu’en portion modeste :

  • D’autres curcuminoïdes et des flavonoïdes aux propriétés antioxydantes. Ils protègent nos cellules des dommages oxydatifs.
  • Des fibres alimentaires bénéfiques pour le microbiote intestinal. Ces glucides pas comme les autres favorisent une digestion saine et la santé intestinale.
  • Des protéines et acides aminés nécessaires à la croissance et la réparation des tissus, particulièrement en cas de blessure ou après des exercices physiques intenses.
  • Des vitamines C & E et des minéraux (fer, magnésium, calcium, potassium…).
  • Des polysaccharides renforçant le système immunitaire.
  • Des huiles essentielles à la fois anti-inflammatoires et antimicrobiennes.

Quels sont les vrais dangers de la curcumine sur la santé ?

Le curcuma est naturellement inoffensif, mais le qualifier de remède miracle serait exagéré. Dans la même logique, les allégations de la curcumine comme « toxique » sont non fondées. On parle plutôt d’une substance bénéfique lorsqu’elle est utilisée à bon escient et avec précaution. De manière générale, pour des effets thérapeutiques, la dose courante recommandée oscille entre 200 et 400 mg de curcumine par jour. Il faut savoir qu’1 gr de curcuma contient dans les 20 à 80 mg de curcumine.

Attention aux abus pour éviter les éventuels effets indésirables comme des nausées, des douleurs abdominales ou encore des diarrhées. À dose trop élevée, la curcumine peut supposer un risque sur le foie et des calculs rénaux chez les plus sensibles.  

Si vous prenez des anticoagulants par exemple, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé avant de l’intégrer à votre régime alimentaire. À l’évidence, la curcumine peut interagir avec certains médicaments et compromettre l’efficacité du traitement.

Le curcuma est contre-indiqué aux personnes qui souffrent de pathologies du foie ou de problèmes de la vésicule biliaire. En outre, si vous êtes diabétique, prenez garde ! Bien que la curcumine améliore la sensibilité à l’insuline, elle peut mêmement entraîner une hypoglycémie en interagissant avec les antidiabétiques.

Aussi, par prudence, consommer de grandes quantité de curcumine est déconseillé  aux femmes enceintes ou allaitantes. En réalité, tout comme ses cousines épices, le curcuma n’est pas formellement interdit pendant la grossesse, à condition de ne pas en abuser.  

Références

  1. Safety of tetrahydrocurcuminoids from turmeric (Curcuma longa L.) as a novel food pursuant to Regulation (EU) 2015/2283
  2. Prasad, S., Tyagi, A. K., & Aggarwal, B. B. (2014a). Recent Developments in Delivery, Bioavailability, Absorption and Metabolism of Curcumin : the Golden Pigment from Golden Spice. Cancer Research and Treatment, 46(1), 2‑18. https://doi.org/10.4143/crt.2014.46.1.2
  3. Hosein Farzaei M. et al., Curcumin in liver diseases : a systematic review on the cellular mechanisms of oxidative stress and clinical perspective, Nutrients, 10(7), 2018, 855
  4. Épices, A. L. B. A.-. (2017, 3 mai). Comment utiliser le curcuma pour la santé ? Île aux épices. https://ileauxepices.com/blog/2017/05/03/pourquoi-et-comment-utiliser-le-curcuma-pour-la-sante/wpid13084/#precaution
  5. Menon V. et al., Antioxidant and anti-inflammatory properties of curcumin, Advances in experimental medicine and biology, 595, 2007, 105-25
  6. MENON V. P. Antioxidant and anti-inflammatory properties of curcumin. Advances in Experimental Medicine and Biology (2007)
  7. MAHESHWARI R. K. & al. Beneficial role of curcumin in skin diseases. Advances in Experimental Medicine and Biology (2007)
  8. Kaur, G., Invally, M., & Chintamaneni, M. (2016). Influence of piperine and quercetin on antidiabetic potential of curcumin. Journal of Complementary and Integrative Medicine, 13(3). https://doi.org/10.1515/jcim-2016-0016
  9. Gomes Suhett L. et al., Effects of curcumin supplémentation on sport and physical exercise : a systematic review, Critical reviews in food science and nutrition, 61(6), 2020, 946-958

Vous ne savez pas quels produits consommer pour atteindre vos objectifs santé ?
Découvrez le en moins d'une minute en réalisant votre diagnostic personalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *